Journal de bord

Divoc, 16 mai 2020

Nathalie, Photographe

Aujourd’hui, j’ai mis à l’honneur la fougère. Parce qu’elle représente pour moi une haute valeur symbolique. Tout d’abord, parce qu’elle serait un des plus vieux végétaux sur terre, elle existe depuis des millions d’années, bien avant l’apparition de l’humain. Ensuite, parce que son graphisme est tout simplement splendide et hypnotisant. Et enfin, parce que cette fougère, je ne l’ai pas plantée. Elle est apparue un jour au pied de la vigne (que j’avais plantée, elle) et elle ressurgit chaque année depuis, uniquement à cet endroit. 

Les fougères comportent environ 13 000 espèces !

Photographie par Nathalie

“Les fougères ne produisent pas de graines”

Les Fougères ne produisent pas de graines, contrairement aux Spermatophytes (Gymnospermes et Angiospermes), mais se reproduisent grâce à des spores.

Les spores sont produites par des organes spécialisés. Le plus souvent il s’agit de sores, qui sont des amas de sporanges, situés sous le limbe des frondes ou regroupés en épi ou panicule sur des frondes fertiles (cas des Osmunda et Ophioglossum). Un amas contient 80 sporanges dans lesquels il y a 64 spores. Les Hydropteridales ne portent pas de sores, mais des sporocarpes.

Les sores peuvent être de forme variée : linéaire, circulaire ou en forme de U (ou réniforme). Elles peuvent être ou non protégées par une indusie.

Les Fougères disposent d’un mécanisme original d’éjection des spores, qui sont projetés par une sorte de fronde microscopique.

Le saviez-vous ? En Europe de l’Est, dans la mythologie slave et dans les mythologies des pays baltes, il existe une légende de la fleur de fougère, qui fleurirait une fois par an, la nuit, et conférerait des bienfaits magiques à qui la découvre. Dans le folklore d’Estonie, elle est liée aux croyances et aux rites de la fête de la Saint-Jean. Cette légende apparaît dans des romans inspirés par le folklore estonien, notamment La Fiancée du loup d’Aino Kallas (1928) ou L’Homme qui savait la langue des serpents d’Andrus Kivirähk (2007). Au cinéma, elle a fait l’objet du court-métrage d’animation Fleur de fougère.
Le rhizome de la Fougère-Aigle mélangé à celui du gingembre était employé comme aphrodisiaque. La cendre de cette fougère, riche en potasse, était utilisée en Europe pour la fabrication du savon et du verre. (source : Wikipedia)

Retrouvez ici toutes les parutions de Divoc
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!